Hockey Player MAG

Un petit goût amer en bouche

Le 10 décembre dernier la première Coupe du Monde de Hockey en salle, jamais organisée en Belgique, était contrainte à annulation. Tout le monde a compris la décision à ce moment-là. Ce qui n’a toutefois pas amoindri la déception des organisateurs et également des joueurs qui avaient gagné leur sélection pour l’évènement. Six semaines plus tard, les finales des championnats de Belgique auront bien lieu. Devant une assistance réduite certes, mais une assistance de 1300 supporters malgré tout. L’annonce est tombée en ce début de semaine. Victoire !

Rencontre avec Philippe Simar, reconnu comme un des joueurs les plus talentueux de sa génération. Il faut dire que chez lui le hockey on connait et on le pratique encore à tout âge.  Anne-Marie, la sœur de sa grand-mère maternelle, membre et joueuse de l’Orée, plus ancienne affiliée de notre association, donne encore régulièrement la leçon en Ladies à ses adversaires du soir !

« L’annonce de cette annulation fût vraiment vécue comme un coup dur. Nous avions la chance de jouer chez nous, en Belgique, et d’offrir ainsi une formidable vitrine de la pratique du hockey en salle à la Belgique entière. C’est dommage. Cela s’est probablement joué à quelques semaines près. Mais c’est ainsi et nous  devons penser maintenant à l’avenir. Cette Coupe du Monde ayant déjà été reportée une fois, elle ne le sera malheureusement pas une seconde fois. Il s’agit bien d’une annulation. Notre prochain objectif sera dès lors la Coupe d’Europe  en décembre de cette année à Berlin. Une Coupe d’Europe A au cours de laquelle nous devrons bien prester afin de nous qualifier pour la prochaine Coupe du monde indoor qui devrait se tenir en 2025. L’Autriche et l’Allemagne jouent en principe  un cran au-dessus, mais les Pays Bas et autres nations seront à notre portée. Mais plus encore qu’à l’extérieur, en salle ce n’est pas toujours le favori qui passe. Cela peut aller très vite dans un sens comme dans l’autre.»

Philippe n’en était pas à sa première sélection parmi les Red lions. Il a rejoint le groupe il y a 3 ans déjà, ayant été appelé juste après le championnat d’Europe d’Anvers, qui avait vu briller notre équipe nationale qui y décrochait la médaille d’argent et surtout rencontré un formidable engouement auprès du public qui s’était déplacé en masse.

‘ Je serai bien évidement présent pour ce déplacement à Berlin et toujours au poste pour participer à la prochaine Coupe du monde si le coach veut toujours de moi. La pratique du hockey en salle à haut niveau est fantastique. C’est un peu un autre sport. C’est un peu ce que le padel est au tennis.  Technique hors du commun, contrôle de balle et de soi, vivacité, patience et respect des plans tactiques sont les minimums requis pour la discipline à ce niveau.

Philippe, âgé aujourd’hui de bientôt 27 ans, dispose d’un beau palmares en salle. 2 fois champions de Belgique en salle avec le White star, en 2019 et 2020, il tentera cette année de faire aussi bien avec la Dream Team du Léopold qu’il aura rejoint le temps d’un championnat.

A l’extérieur, il aura toujours été fidèle à ses couleurs de l’Orée dont il est le capitaine depuis 3 ans déjà. ‘ Maman et papa jouaient  à L’Orée et je n’ai donc pas dû aller très loin. Sous l’époque Alain Geens, j’aurai eu la chance de récolter pratiquement chaque année les titres dans les différentes catégories de jeune. La saison dernière nous étions bien plus près d’une place en finale des championnats de Belgique que finalement de la 3ème place. Nous sommes vraiment passés tout près de l’exploit. Dans quelques jours nous reprendrons le chemin du championnat DH à la 4ème place, à 4 points des premiers.  Notre objectif est de terminer au minimum dans les play –off. Ce championnat n’aura jamais été aussi fort et il serait imprudent et un peu présomptueux de trop m’avancer.  Avec l’équipe nationale j’aurai été de tous les coups en équipe de jeune, franchissant les différentes portes des U15 à quelques années plus tard celles des U21. Avec une finale de Coupe du Monde U21 à la clef. Une défaite mais un moment gravé dans ma mémoire. Une équipe articulée à l’époque avec les futures stars d’aujourd’hui que sont Victor Wegnez, Antoine Kina ou Loic vandoren’.

 

Elégant sur le terrain et doué un stick à la main, Philippe est certainement un joueur de hockey complet avec quelques belles années encore devant lui. Aussi bien avec son club de cœur qu’en salle et en défendant les couleurs belges au plus haut niveau.

 ‘ Je suis très heureux de voir à quel point le hockey en salle a tellement évolué ces 4 dernières années. Il a vécu un véritable boom auprès des jeunes dans les clubs qui se sont dotés pour la plupart de salle dans leurs installations. Même les plus grands joueurs outdoor ont commencé à y faire leur apparition. De quoi améliorer encore la qualité du jeu et du spectacle’.  Un spectacle que Philippe et ses coéquipiers auraient bien aimé offrir dans les magnifiques installations de Liège. Pas de regret …il faut avancer. Et le petit goût amer est heureusement dissipé. Enfin, presque…