Hockey Player MAG

FIH ODISHA HOCKEY MEN’S WORLD CUP 2023

« La ligne est très fine entre gagner et perdre »

 Par Laurent Toussaint

Les Red Lions sont prêts à relever le nouveau défi qui se dresse devant eux. Sous les ordres de Michel van den Heuvel, ils ont dû retrouver l’envie et surtout se fixer de nouveaux objectifs pour augmenter encore leur niveau car, plus que jamais, les prétendants sont nombreux pour faire vaciller les Belges de leur trône lors de la prochaine Coupe du monde.

Concentration maximum

Pas évident de trouver un moment de disponibilité dans l’agenda surbooké du coach des Red Lions. En effet, le Néerlandais souhaite se consacrer entièrement à son groupe, à ses joueurs et à son staff en plein cœur de la préparation pour la prochaine Coupe du monde qui se déroulera, en Inde, en janvier prochain. Chaque moment compte, donc, dans un planning ultra serré. Mais une fois le créneau libéré et l’interview acceptée, Michel van den Heuvel n’est jamais avare de bons mots et de punchline. Et surtout, il n’élude jamais aucune question. A quelques semaines du coup d’envoi du Mondial 2023, lors duquel la Belgique défendra son premier titre mondial, le successeur de Shane McLeod loue le travail quotidien effectué par ses protégés. « Je suis évidemment satisfait du niveau atteint actuellement. Ce que je ressens autour de mon groupe est très différent de l’année dernière. La concentration et l’implication sont totales. Cela ne signifie pas, pour autant, que nous ne nous sommes pas bien entrainés durant cette période-là mais je sens mes joueurs encore plus concernés. L’expérience olympique et cette médaille d’or à Tokyo ont évidemment changé la donne car il s’agit d’une aventure sur laquelle ils peuvent s’appuyer pour construire le futur. Je dispose d’une équipe extrêmement talentueuse et d’athlètes qui savent parfaitement ce qu’ils veulent. Ils connaissent mieux que personne leurs besoins mais aussi leurs ambitions. »

Nos adversaires ont copié nos méthodes de travail

A Bhubaneswar et à Rourkela, les numéros 2 mondiaux seront évidemment attendus au tournant par les grosses nations mondiales, frustrées après des années de disette et les titres de champions du monde (2018), d’Europe (2019) et olympique (2021). Un triplé historique conquis avec panache qui a démontré les qualités exceptionnelle de ce groupe qui n’est pas encore rassasié après autant de succès et de victoires. Mais les Red Lions sont bien conscients que la conquête d’un nouveau sacre mondial ne sera pas une sinécure. « Nous devons defendre nos titres le mieux possible », poursuit Michel van den Heuvel. « Mais ces succès ont également permis d’imposer des standards dans la manière de préparer ces tournois, de se concentrer sur nos objectifs et sur la manière de les atteindre. Les autres nations et nos concurrents nous ont observé attentivement. Et ils ont copié nos méthodes de travail en choisissant, également, de s’appuyer sur un programme hebdomadaire exigeant. Ils ont tiré le meilleur de ce que nous avons mis en place au cours de ces dernières années. Nous sommes donc conscients que la compétition s’annonce encore plus compliquée et disputée que par le passé. Mais nous irons naturellement en Inde pour tenter de décrocher une nouvelle médaille d’or. Cela ne veut pas dire que nous allons toujours gagner mais nous avons de grandes chances d’atteindre notre objectif. Je rappelle toutefois que nous avons remporté 2 de nos titres aux shoot-outs. Cela signifie donc que la ligne demeure très fine entre gagner et perdre. »

Un Mondial en Inde n’est jamais un tournoi comme les autres

Et ce constat est d’autant plus vrai que le tournoi se déroulera à nouveau en Inde, comme en 2018. Une nation qui vit au rythme du hockey mais qui n’est certainement pas la destination préférée des hockeyeurs en raison de contraintes spécifiques liées aux conditions météos ou de vie propres au pays. Mais pas de quoi inquiéter non plus le T1 de l’équipe belge. « Nous connaissons bien Bhuba et nous avons une certaine expérience de la vie sur place. Personne n’avait été malade en 2018 et c’est réellement essentiel pour disposer d’un groupe compétitif durant les 2 semaines de compétition. Mais grosse particularité de cette édition, il faudra voyager, pour un match de poule, vers Rourkela qui ne figure pas sur ma liste de destination de vacances. Le match aura lieu dans un stade flambant neuf qui ne sera certainement terminé que 2 jours avant le coup d’envoi du tournoi (Rires). Il y aura certaines inconnues mais nous devons accepter cela. Nous ne pouvons pas tout contrôler. Mais cela fait aussi le charme de l’Inde. »

L’ANALYSE DU COACH SUR LA POULE B

South Korea (FIH 12) : 
« Il s’agit d’un adversaire très spécial qui possède des joueurs exceptionnels. Mais les Coréens ont eu un programme de préparation compliqué et je ne sais pas réellement où l’équipe se situe. Leur système de jeu est chaotique mais rapide. Elle possède, en outre, un bon penalty. »

Germany (FIH 4) : 
« C’est une équipe du top mondial qui possède énormément d’expérience mais aussi de fantastiques qualités individuelles. Nos duels sont toujours serrés et les détails feront une fois de plus la différence. Il s’agira d’un duel terrible et il ne faudra rien lâcher durant 60 minutes. » 

Japan (FIH 17) : 
« C’est un beau pays et on y mange très bien (Rires). Plus sérieusement, c’est un adversaire émergeant qui possède une bonne équipe. Nous ne pourrons pas nous contenter de ne pas évoluer à 100% sinon nous serons immédiatement punis. Nous ne sommes pas rôdés au jeu asiatique car nous y sommes peu confrontés. »   

POOLS : 

POOL A : Australia, Argentina, France, South Africa
POOL B : Belgium, Germany, South Korea, Japan
POOL C : Netherlands, New Zealand, Malasia, Chile
POOL D : India, England, Spain, Wales

Belgium squad for the 2023 World Cup :

Goalkeepers : Vincent Vanasch, Loic Van Doren
Defenders : Gauthier Boccard, Arthur Van Doren, Arthur De Sloover, Alexander Hendrickx, Loick Luypaert
Midfielders : Felix Denayer, John John Dohmen, Simon Gougnard, Antoine Kina, Victor Wegnez
Strikers : Tom Boon, Cédric Charlier, Florent van Aubel, Tanguy Cosyns, Nicolas De Kerpel, Sébastien Dockier
Reserves : Maxime Van Oost, Thibeau Stockbroekx

Program :
Belgium vs Korea : 14 Jan 2023 12:30 (Belgium time)
Belgium vs Germany : 17 Jan 2023 14:30 (Belgium time)
Belgium vs Korea : 20 Jan 2023 12:30 (Belgium time)

Watch the game on TV :
PlaySport (Telenet)
Divertissez-VOO (VOO)

Also available on Youtube FIH channel.